Béatrice

Bonjour,

Je suis une femme de 55 ans, actuellement hétérosexuelle et célibataire. Ma première relation sexuelle, à 17 ans, avec mon petit copain futur père de mes enfants et dont j’étais amoureuse, n’a pas été perturbée par le fait que je ne serais plus après coup « vierge », mais par l’idée que je n’étais pas « normale » au sens où je pensais que j’aurais du avoir mal et que j’aurais du saigner du fait de la rupture de mon hymen… car j’avais dans la tête des images de nombreux films où l’on montrait, suite à la fameuse nuit de noces, un drap ensanglanté, comme une marque ou une trace de ce passage entre l’avant et l’après (en soi, cette première fois n’était par ailleurs pas transcendante, surtout bizarre). Et du fait de l’absence de ce symbole visible, j’étais presque déçue de moi-même, désorientée, et j’ai eu peur, peur d’être rejetée par ce garçon pour un soupçon de mensonge sur de supposées relations sexuelles précédentes, et ce point de départ a construit mon insécurité relationnelle future avec lui, comme si je l’avais trahie malgré moi, alors même qu’il ne m’en a pour autant finalement jamais fait reproche.

Et pour finir, je voudrais dire, par ailleurs, combien la proximité phonétique entre hymen et amen est troublante et dérangeante.


Bien cordialement,

Béatrice

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :