Définitions dictionnaires médicaux

On commence par deux dictionnaires médicaux de référence. Le premier, français, énonce tranquillement que « l’hymen se déchire au premier coït ».

Dictionnaire médical de l’académie de médecine (version 2019) : « Membrane formée, chez la femme vierge, par un repli de la muqueuse vaginale inséré au bord de l’orifice vaginal.
Sa face supérieure est vaginale. Sa face inférieure, vulvaire, est séparée latéralement des petites lèvres de la vulve par le sillon nympho-hyménéal. L’hymen se déchire au premier coït, la cicatrisation laissant des lambeaux, les lobules hyménaux. La réitération des déchirures au cours de l’accouchement remplace ces lobules par des tubercules irréguliers, les caroncules de l’hymen (anc. caroncules myrtiformes). »

Le deuxième, international, (le manuel MSD, manuel de référence publié gratuitement sur le net par l’entreprise pharmacologique Merck), propose lui une version un peu plus intéressante. Comme dans les autres dictionnaires, il est dit qu’on retrouve l’hymen chez les jeunes femmes vierges mais il est aussi expliqué que l’hymen peut se déchirer en d’autres occasions que les rapports sexuelles. Il suffirait juste d’expliciter le fait qu’on ne peut juger de la virginité d’une femme par la présence ou l’absence d’un hymen et ce serait parfait.

Le manuel MSD : L’hymen, une membrane muqueuse, se trouve au début du tractus, juste à l’intérieur de l’orifice vaginal. Chez les jeunes femmes vierges, il entoure en général l’orifice comme une bague étroite, mais peut aussi l’obstruer complètement. L’hymen protège l’appareil génital, mais n’est pas indispensable. Il peut se déchirer lors du premier rapport sexuel, ou il peut être si fin et si flexible qu’aucune déchirure ne se produise. L’hymen peut également se déchirer pendant un exercice physique, ou lors de la mise en place d’un tampon ou d’un diaphragme. En cas de déchirure, un léger saignement peut se produire. Chez les femmes qui ont déjà eu des rapports, l’hymen peut être imperceptible ou peut cicatriser sous forme de petits fragments de tissus disposés autour de l’orifice vaginal.

Les définitions suivantes ont été trouvées par l’intermédiaire de l’interface de dictionnaires Lexilogos. On remarquera l’emploi du terme « pucelle » qu’on avait pas croisé depuis le dernier biopic de Jeanne D’Arc et aussi cette phrase « Dans plusieurs cultures, un hymen intact est signe de chasteté et de pureté. » qui induit, bien sûr, que ce sont les autres qui ont un souci avec la virginité et l’hymen alors que nos dictionnaires ne font que prouver le contraire.

Larousse médical (édition 2006): « Membrane séparant le vagin de la vulve, qui se rompt lors des premiers rapports sexuels. »

Medisite (site internet comprenant un dictionnaire) : « Fine rondelle membraneuse à l’entrée du vagin, qui en limite l’ouverture, mais dont la forme, la consistance, la résistance à l’écartement, la vascularisation, la sensibilité, sont infiniment variables d’une pucelle à l’autre. »

Passeport santé : « L’hymen (vient du grec humen, qui signifie « membrane ») est une membrane de l’appareil génital féminin qui ferme partiellement l’entrée du vagin. […] Structure très vascularisée, elle peut saigner lors de sa rupture au premier rapport sexuel.Cependant, toutes les filles ne saignent pas (40 % des jeunes femmes déclarent ne pas avoir saigné) (3). Chaque hymen est différent, il y en a des très souples qui ne saignent pas et d’autres très rigides qui peuvent saigner sous la pression du pénis. […]
Hymen et virginité
L’hymen est le symbole de la virginité. Dans plusieurs cultures, un hymen intact est signe de chasteté et de pureté. Il apparaît important que les jeunes filles « prouvent » leur virginité durant la nuit de noce, ce qui se traduit souvent par la tradition du drap tâché de sang exhibé le lendemain du mariage.
Pour les femmes ayant eu des rapports sexuels avant le mariage, il peut alors apparaître important, pour ces raisons culturelles et religieuses, d’avoir recourt à une reconstruction chirurgicale de l’hymen (hyménorraphie ou hyménoplastie). »

Sur le site Doctissimo, ce qui est intéressant, c’est la présence de deux définitions différentes à deux endroits du site. Dans le glossaire, on propose une version classique « t’es fermée, tu fais l’amour, tu saignes, tu t’ouvres ».

Doctissimo : « L’ hymen est la membrane fermant plus ou moins l’entrée du vagin chez la femme vierge. Il est déchiré au cours du premier rapport sexuel.
L’hymen est un repli membraneux de la muqueuse du vagin qui obstrue l’orifice vaginal. L’hymen est déchiré lors du premier rapport sexuel, ce qui provoque souvent un léger saignement. »

La section sexualité du site propose, elle, une définition légèrement différente.
Ici l’hymen « se déchire généralement lors du premier rapport sexuel » (il y a au moins une légère modalisation). Pour ce qui est des saignements, l’article sexualité contredit carrément la définition précédente : « Il existe beaucoup de croyances sur les douleurs et les saignements engendrés par cette rupture, qui ne sont pas toujours vrais. En effet, l’hémorragie est variable et rarement importante : près de 50% des femmes ne saignent pas lors du premier rapport. » On ne peut qu’inciter Doctissimo à faire le point sur ses définitions (et à aller voir d’autres sources, tant qu’à faire).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :